Le projet du Terminal 4 et le développement de la plateforme aéroportuaire consiste en la construction d’un ensemble de bâtiments, de voies de circulation et de réseaux de desserte routière et ferrée interne à la plate-forme, qui répondent à la croissance du trafic aérien mondial et maintiennent l’attractivité et la compétitivité du site. Les capacités d’accueil du Terminal 4 et de la plateforme aéroportuaire seront, à terme, de l’ordre de 35 à 40 millions de passagers par an.

Selon le calendrier prévisionnel, les travaux débuteront en 2021 et le Terminal 4 devrait être totalement opérationnel à l’horizon 2037. Le chantier se déroulera en plusieurs phases et l’ouverture de ce nouveau bâtiment se fera par mises en service successives. Une ouverture partielle du terminal est prévue en 2028, pour remédier à la saturation la plus urgente des infrastructures.

Les phases ultérieures du Terminal 4 s’échelonneront entre 2028 et 2037 et permettront de construire au fur et à mesure des besoins :

  • Le processeur pour le départ et l’arrivée des passagers aménagé avec un parking,
  • La zone centrale de commerces, de restauration et de détente,
  • Des salles d’embarquement et des postes avions associés,
  • Le système de transport des passagers en zone de sûreté (People Mover) reliant le Terminal 2 au Terminal 4 (avant la connexion à terme au Terminal 1) ainsi que la liaison bagages mécanisée,
  • Le réseau routier pour desservir le Terminal 4,
  • Les voies de circulation pour les avions,
  • Les interfaces avec les transports en commun.

Le projet sera intégralement financé par le Groupe ADP. Le coût de la construction du Terminal 4 et du développement de la plate-forme aéroportuaire, à l’horizon 2037, est estimé entre 7 et 9 milliards d’euros. Ce montant comprend la création de la nouvelle infrastructure mais également les équipements nécessaires à son bon fonctionnement, qu’ils soient à l’intérieur même de l’infrastructure (équipements électromécaniques, ascenseurs) ou à l’extérieur (nouveaux moyens de transport en zone publique de l’aéroport et en zone de sûreté, voies et réseaux de circulations). Les coûts liés à la construction du Terminal 4 et au développement de la plate-forme aéroportuaire compris dans le périmètre régulé seront portés par le Groupe ADP dans le cadre des prochains contrats de régulation économique.

Répartition des coûts du projet par sous-composante

Les objectifs au cœur du projet de Terminal 4 et de développement de l’aéroport :

Pourquoi un nouveau terminal ?
en savoir plus
Qu'est ce qui va changer ?
en savoir plus